Nathalie Gauthier

Thérapeute Énergétique

438-820-2180

L'apaisement

Un chemin vers le bien-être

02 octobre 2020

J’espère que vous allez bien malgré cette période incertaine que nous apporte le coronavirus.

Je peux comprendre que pour certains, c’est difficile de vivre la distanciation physique. La peur, l’isolement, la colère et plusieurs autres émotions désagréables sont vécues.

Mon intention est de vous donner des outils qui vous permettront de vous faire du bien, de vous apaiser émotionnellement.

Peu importe l’outil que vous utiliserez, il est important d’être conscient que le processus d’apaisement est un chemin en soi. 

Aujourd’hui, je vous décrit les étapes du Chemin vers l’apaisement pour aller au-delà de votre souffrance et y trouver la paix et la sérénité intérieure.

 

Voici les étapes du cheminement

  1. la survie psychique

  2. prise de conscience de notre réaction défensive et vouloir s’en responsabilisé

  3. Prendre une distance du déclencheur

  4. Retour vers soi

  5. Responsabilisation du vécu

  6. Contacter le meilleur de soi - se faire du bien

  7. Pardonner

  8. reconnaissance et gratitude

  9. amour de soi

 

Maintenant je vous décris chacune de ces étapes

 

Survie psychique

La survie psychique est une période où vous souffrez beaucoup. Pour ne pas reconnaître cette souffrance, inconsciemment, vous vous défendez par un comportement, des actions ou des pensées. À cette étape, le regard est souvent porté vers le déclencheur. Je dis souvent que tout dans la vie est « action-réaction ». Une personne pose une action, dit une phrase, un événement se produit, vous réagissez c’est certain, une émotion agréable ou désagréable se fait ressentir. Si c’est agréable, wow, super, et on continue notre chemin. Mais si c’est désagréable, c’est là qu’une réaction défensive apparaît. Si vous n’en prenez pas conscience, vous perdez le pouvoir que vous avez sur votre vie. Rester dans cette étape vous laisse dans l’irresponsabilité de votre vécu et restez victime de ce qui c’est passé à l’extérieur à vous. En prenant conscience de vos réactions défensives, vous avancez dans le processus d’apaisement. Dirigeons nous vers l’étape 2.

 

Prise de conscience de nos réactions défensives

En prenant conscience, il se peut que vous viviez du déni. Qui aime découvrir que lorsqu’il souffre, il devient contrôlant ou manipulateur ? En tout cas, pas moi !

En comprenant que vous êtes souffrant émotionnellement, et que votre inconscient cherche à se défendre vous pourrez toucher à de la bienveillance et être sensible à vous-mêmes. En identifiant et en acceptant vos défensives vous reprenez du pouvoir sur votre vie en allant vers la responsabilisation de votre vécu.

 

Prendre une distance du déclencheur

Tout d’abord BRAVO ! Ce n’est pas rien que d’accepter la façon dont on se défend. Durant ma formation pour devenir thérapeute, j’ai dû faire face à mes réactions défensives et de les accepter même si cela m’amenait dans la honte d’agir par le contrôle, le jugement, la fuite, la confluence... Ça me gêne de me montrer dans ce que j’aime moins de moi. C’est la peur de ce que les autres peuvent penser. Mais des défensives, je les ai tous et vous aussi vous les avez. L’important c’est d’accepter qu’ils sont là et savoir quoi faire avec pour reprendre le pouvoir de votre vie. Maintenant revenons à cette étape qui vous permettra de prendre soin de vous.

Parfois, il est nécessaire de prendre un recul face au déclencheur pour continuer dans le processus. Si, par exemple, à votre travail vous vivez une situation très souffrante, en y retournant tous les jours, il sera difficile d’y voir clair, car vous serez en réaction à chaque fois que la situation se produira. En prenant quelques jours de repos pour y réfléchir, vous serez plus apte à avancer dans le processus. Ici, il faut distinguer la différence subtile entre prendre du recul et fuir la situation. La fuite est une défensive. Prenons l'exemple du travail. Si vous prenez quelques jours de repos et que vous partez visiter les 4 coins du Québec pour rencontrer plein de gens et oubliez votre situation difficile, cela est une fuite. Par contre, si vous prenez quelques jours chez vous ou un centre de santé, pour réfléchir sur ce qui se passe en vous, alors là, vous êtes sur le bon chemin pour un retour vers soi.

 

Retour vers soi

Ici vous avez réussi à lâcher le déclencheur pour prendre soin de vous, car personne ne peut prendre mieux soin de vous que vous-même. C’est votre travail et votre responsabilité de prendre soin de vous. Il est maintenant temps de regarder en vous pour voir ce qui s’y passe. Voici quelques moyens pour y parvenir:

  • Observez vos émotions, vos réactions, vos paroles et de quelle façon vous vous défendez chaque fois que vous souffrez

  • Parlez avec vos émotions, avec votre corps, avec votre âme

  • Vous confier à une personne de confiance (ami, parent, thérapeute…)

Ce qui peut grandement aider, c’est de tenir un journal de vos observations, ainsi, après quelques jours, il sera plus facile d’y revenir pour poursuivre votre réflexion. En gardant un équilibre de vie dans vos dimensions physique, intellectuelle, émotionnelle et spirituelle, vous accélérez votre libération intérieure.

 

Responsabilisation de votre vécu

Petite analogie: chacun d’entre vous avez un piano à l’intérieur. Plus vous êtes en harmonie dans votre vie, plus votre piano intérieur sera accordé. J’explique. Si sur un piano, une seule corde est désajustée, lorsque vous touchez la note correspondante, le son joué sera désagréable (ce qu’on appelle une fausse note). C’est la responsabilité du pianiste de faire accorder son piano pour que la musique soit harmonieuse. Revenons à votre piano intérieur. S’il y a une situation qui vous fait souffrir c’est que la situation frappe sur une corde sensible et c’est de votre responsabilité de vous occuper de cette « corde ». Par la suite, lorsque la même situation viendra frapper sur cette corde, votre réaction intérieure sera beaucoup plus vers la bienveillance.

À cette étape, vous reconnaissez que vous avez des zones sensibles, des vécus et expériences qui vous appartiennent. Vous reconnaissez aussi que vos réactions partent de vous qu’elles soient conscientes ou inconscientes. Il est important de saisir que vous n’êtes pas responsable de l’action des autres mais vous êtes responsable de vos réactions. En vous responsabilisant vous serez en mesure de vous faire du bien.

 

Contactez le meilleur de vous même, bref, prenez soin de vous

Pour réussir à prendre soin de vous, vous devez tout d’abord identifier vos besoins. Vos besoins touchent l’une ou l’autre des dimensions de votre vie : physique, affective, intellectuelle et spirituelle. Pour vous aider à vous y retrouver au niveau des besoins et des sentiments, cliquez sur le lien Comment comprendre vos émotions. Par la suite, vous identifiez vos propres ressources et de vous même vous serez en mesure de combler vos besoins.

 

Pardonner pour soi

Combien de fois avez-vous dit: « Ok, je te pardonne, on oublie ça. » et par l’éducation d’entendre « on s’excuse, on se pardonne et on redevient ami ». Moi c’est ce que j’appelle, pardonner avec sa tête. Le pardon est un cheminement en soi. Ça ne se fait pas du jour au lendemain. Cela peut prendre une quelques jours, quelques semaines, quelques mois voir, quelques années selon la souffrance. Et il y a même des gens qui n’y parviennent pas. Le pardon n’est pas un chemin facile, mais tellement apaisant. En fait, le pardon c’est de faire la paix avec soi-même en premier pour ensuite retrouver la paix en rapport avec l’autre ou la situation.

Le pardon est une pratique spirituelle propre à chacun. Il existe plusieurs livres traitant du sujet, dont:

  • Le grand livre de Ho’oponopono de Dr Luc Bodin

  • Les douze étapes du pardon de Paul Ferrini

  • Pardonner au-delà de la raison de Dr Jim Dincalci

Par expérience, je peux vous dire que l’ingrédient numéro 1 pour le pardon, est la foi. Lorsque j’ai entrepris ce processus d’apaisement pour une situation de ma vie, à l’étape du pardon j’ai fait appel à la source divine en lui disant que de ma conscience humaine j’ai tout essayé et que je ne savais plus quoi faire alors je me tournais vers eux qui était source d’amour pure. Je leur demandais de donner de l’amour à cette personne qui en avait besoin. Par la suite, j’ai rencontré cette personne et lorsque je l’ai salué, elle m’a répondu froidement en détournant le regard. Ma première pensée a été « Bon Dieu, bénissez-la, elle a besoin d’amour » C’est là que j’ai pris conscience que la souffrance avait fait place à l’amour.

 

Reconnaissance et gratitude

Il n’est pas toujours facile de l'admettre mais ce que vous vivez, aussi difficile soit-il, est là pour vous faire grandir. Dans cette étape du processus il devient plus facile de reconnaître que l’expérience souffrante vous aura été bénéfique. Comme le dit Christine Michaud dans son livre Sexy Zen et Happy, elle compare une période difficile de sa vie à un « cadeau mal emballé » et beaucoup disent que la dépression a été un cadeau de la vie, car aujourd’hui ils ont appris à faire des choix en concordance avec les aspirations de leur âmes. Il est donc important de reconnaître et d’avoir de la gratitude pour tout ce que la vie vous donne.

 

Amour de soi, de l’autre, amour inconditionnel

Une fois le processus terminé, ce que l’on ressent à l’intérieur c’est une paix et une sérénité profonde face à cette expérience. En repensant à mon expérience personnelle et à ce que j’ai ressenti lorsque j’ai demandé à Dieu de bénir cette personne j’en suis encore sans mot tellement c’était beau.

Plus vous vous guérissez de vos souffrances émotionnelles, plus vous faites place à l’amour pour vous-mêmes et des pas de plus vers votre bonheur.


 

C’est en apprenant à s’aimer,

qu’on apprend à aimer les autres

- Nathalie Gauthier -


 

Si vous avez besoin d’accompagnement, n’hésitez pas à me contacter. Il me fera plaisir d’être là pour vous.

 

Merci de votre confiance, j’ai déjà hâte de vous revoir!

à la semaine prochaine ?

 

Nathalie Gauthier, thérapeute Énergétique et enseignante spirituelle

Il me fera plaisir de vous répondre dans les plus bref délais.

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.